Frontière mortelle

Sur la piste des journalistes assassinés

Une enquête sur les circonstances de l’enlèvement le 26 mars 2018, puis l’assassinat quelques jours plus tard, du journaliste équatorien Javier Ortega, du photographe Paúl Rivas, et de leur chauffeur Efraín Segarra.

Une investigation collaborative au long cours à la frontière entre l’Equateur et la Colombie dans laquelle s’entremêlent espoirs contrariés de libération, groupes de narco-trafiquants, ex-guerilleros FARC, communications entre services de police et criminels, secrets et inaction des gouvernements

Faire vivre les histoires de Javier, Paúl et Efraín

Forbidden Stories a travaillé en collaboration avec 19 journalistes Équatoriens et Colombiens pour enquêter sur la disparition de leurs confrères du quotidien équatorien El Comercio. L’enlèvement et le meurtre de Javier Ortega, Paúl Rivas et Efraín Segarra est un cruel rappel des terribles conditions de travail pour les journalistes dans cette région.

Aux mains des groupes dissidents des FARC qui se disputent le contrôle du trafic de drogue, la frontière entre l’Equateur et la Colombie est un point stratégique d’acheminement de la cocaïne vers l’Amérique Centrale et l’Amérique du Nord.

Parce que nous sommes convaincus que cette histoire nous concerne tous, Forbidden Stories a mobilisé ses partenaires internationaux pour donner de l’écho au travail de nos courageux confrères colombiens et équatoriens, et pour que continuent de vivre les histoires de Javier, Paúl et Efraín.

Frontière mortelle

Le 26 mars 2018, un journaliste et un photographe équatoriens, ainsi que leur chauffeur, sont kidnappés par des ex-guérilleros FARC à la frontière avec la Colombie alors qu’ils enquêtent sur le trafic de drogues. Ils sont retrouvés morts trois mois plus tard. Un groupe de dix-neuf journalistes équatoriens et colombiens, en collaboration avec l’organisation « Forbidden Stories » , a enquêté sur la disparition de leurs confrères. Seize médias internationaux publient aujourd’hui le résultat de cette investigation.

Lire

En Equateur, des journalistes sur les traces de leurs confrères assassinés

Un reporter, un photographe et leur chauffeur ont été assassinés à la frontière colombienne alors qu’ils enquêtaient sur le trafic de drogue.

Lire

Javier Ortega, l’histoire d’un journaliste équatorien assassiné par les narcotrafiquants

En mars 2018, un journaliste et un photographe équatoriens, ainsi que leur chauffeur, sont kidnappés par des ex-guérilleros FARC à la frontière entre l’Équateur et la Colombie alors qu’ils enquêtent sur le trafic de drogues. Ils sont retrouvés morts trois mois plus tard.

Lire

Enquête internationale à la frontière Colombie-Equateur

«Frontière mortelle». Enquête internationale sur l’assassinat d’un journaliste, d’un photographe et de leur chauffeur à la frontière Colombie-Equateur

Lire

'This border is out of control': journalists' murders shock Ecuador

The killings show the dangers of reporting on this isolated part of Latin America on the Colombia-Ecuador frontier

Lire

Forbidden Stories: Fronteira Mortal

Em 26 de março de 2018, um jornalista e um fotógrafo equatorianos, juntamente com o seu motorista, foram sequestrados por ex-guerrilheiros das FARC na fronteira com a Colômbia quando trabalhavam numa história sobre o tráfico de drogas. Foram encontrados mortos três meses depois. Um grupo de dezanove jornalistas equatorianos e colombianos, em parceria com a organização “Forbidden Stories”, realizou uma investigação sobre a morte dos seus colegas.

Lire

Forbidden Stories: Deadly border where journalists go missing

On March 26, 2018, a journalist and a photographer from Ecuador as well as their driver were kidnapped by former FARC guerillas on the border with Colombia while they were working on a story about drug-trafficking. They were found dead three months later. A group of nineteen Ecuadorian and Colombian journalists, in partnership with the organization “Forbidden Stories”, carried out an investigation into the death of their colleagues.

Lire

Cómo exguerrilleros de las FARC "dieron plomo" a periodistas para proteger al narco

Muchos guerrilleros de las FARC se quedaron huérfanos de actividad toda vez que el grupo opositor colombiano se disolvió y se integró en la política en 2017. Ahora se dedican al narcotráfico.

Lire

Drei tote Journalisten und eine Frage

Mitarbeiter einer ecuadorianischen Tageszeitung recherchieren zum eskalierenden Drogenkrieg – und bezahlen mit ihrem Leben. Was geschah im Dschungel zwischen Ecuador und Kolumbien?

Lire

Jornalistas investigam morte de repórteres na fronteira entre Equador e Colômbia

Tragédia que vitimou equipe do jornal El Comercio devastou sociedade equatoriana

Lire

Tödliche Grenze

Ein Journalist und ein Fotograf aus Ecuador begeben sich gemeinsam mit ihrem Fahrer an die Grenze zu Kolumbien. Sie wollen zum Drogenhandel recherchieren – und geraten in die Hände der marxistischen Farc-Guerilla.

Lire

Frontera Cautiva

19 periodistas relatan historias del secuestro y asesinato del equipo de prensa de El Comercio.

Lire

Deadly Border

A journalist, photographer and driver found dead, deep in Colombian narcos territory

Lire

죽음의 국경: 마약전쟁 취재 중 피살된 기자 이야기

한국탐사저널리즘센터-뉴스타파는 국제협업 탐사보도 프로젝트인 ‘금지된 기사(Forbidden Stories)’에 아시아 지역의 유일한 파트너로 참여해 가디언과 르몽드 등 세계 10여 개 주요매체와 함께 주요 취재 결과물을 동시 게재합니다.

Lire

Il confine della morte

Inchiesta sul sequestro ed esecuzione di Javier Ortega, Paul Rivas e Efrain Segarra, assassinati dai narcos colombiani nel marzo di quest’anno. Le responsabilità e i silenzi di chi non ha impedito la loro morte.

Lire

La historia detrás del secuestro y ejecución del equipo periodístico ecuatoriano

Un nombre escrito con letra pequeña en el registro de un hotel: Javier Ortega. Profesión: periodista. Ese fue el último rastro que dejó el reportero ecuatoriano el lunes 26 de marzo pasado en la región de Esmeraldas, en el noroeste de Ecuador .

Lire

Grâce à votre soutien,
nous pourrons continuer davantage d'enquêtes.

Forbidden Stories est un projet à but non-lucratif qui dépend du soutien financier d’organismes philanthropiques, ainsi que des dons du public.

Faites un don

Ils nous soutiennent

Can Dündar

Ancien rédacteur en chef du journal turc Cumhuriyet

« C’est un message clair envoyé aux gouvernements oppressifs : si vous touchez à un journaliste quelque part dans le monde, d’autres sont prêts à soutenir et à suivre leurs histoires. »


Khadija Ismayilova

Journaliste d’investigation azérie

« Ce que vous proposez, c’est de créer une rédaction pour les journalistes privés de leur liberté d’informer. Vous allez recevoir des histoires incroyables. »

Marina Walker

Directrice adjointe du Consortium international pour le journalisme d’investigation (ICIJ)

« En travaillant main dans la main, les journalistes peuvent faire reculer la censure. Nous sommes fiers de supporter Freedom Voices Network. »

Bastian Obermayer

Lauréat 2017 du prix Pulitzer

« Même si Forbidden Stories ne sauvait que quelques-unes des enquêtes qui tombent dans les limbes à chaque fois qu’un journaliste est emprisonné ou tué, ce serait déjà une victoire énorme pour les citoyens. »

Fabrice Arfi

Responsable du service Enquêtes à Mediapart

« Le plus beau des projets d’investigation journalistique solidaire contre la censure. »

Will Potter

Journaliste, écrivain et défenseur des droits civiques

« Un projet inspirant et innovant. »

ILS PARLENT DE NOUS