Pegasus Project : Tous les articles

Forbidden Stories a rassemblé ici tous les articles du Projet Pegasus

Filtrer par

Catégorie

Carousel

L’affaire Khashoggi

L'entreprise NSO a dementi que Pegasus avait été utilisé pour espionner Jamal Khashoggi, le journaliste saoudien asassinné en Turquie. De nouvelles informations montrent que le logiciel espion a été utilisé contre ses proches, avant et après sa mort.

Lire

Washington Post Frontline PBS Le Monde Süddeutsche Zeitung The Guardian Le Soir Die Zeit Daraj Radio France Haaretz

Crédit : POMED, Licence Licence CC BY 2.0

Une élection sous haute surveillance

Au moins 50 personnes proches du président mexicain Andrés Manuel López Obrador ont été sélectionnées par un client mexicain de NSO Group avant son élection. Parmi eux se trouvent sa femme, ses enfants, ses assistants et son médecin.

Lire

Aristegui Noticias Proceso The Guardian Die Zeit The Wire Le Monde

Crédit : Gobierno Danilo Medina, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Qu’est-ce que Pegasus ?

En quoi consiste le logiciel espion de la société israélienne NSO Group qui permet d'entrer dans n'importe quel smartphone sans laisser de traces ? Il s'installe à distance, sans qu'on puisse le savoir, et permet d'accéder à la totalité du téléphone, y compris les messageries chiffrées.

Lire

The Washington Post Le Monde The Guardian Radio France OCCRP Süddeutsche Zeitung Le Soir

Des activistes et leurs avocats

Pegasus a été utilisé pour espionner des activistes et leurs avocats. Parmi eux ont trouve d'éminents juristes spécialisés dans les droits de l'homme dans de nombreux pays ainsi que des dissidents de premier plan, notamment en Arabie saoudite.

Lire

The Guardian Süddeutsche Zeitung Radio France Aristegui Noticias

Crédit : Jeanne Menjoulet, Licence Licence CC BY 2.0

Le Projet Pegasus

Le logiciel espion Pegasus est utilisé depuis plusieurs années pour surveiller de façon systématique des journalistes, des activistes et d’autres membres de la société civile. C’est ce que révèle une fuite massive de 50 000 numéros de téléphone.

Lire

Die Zeit Le Monde Proceso Knack OCCRP The Guardian The Wire Daraj The Washington Post Radio France Le Soir

Les failles d’Apple

L’iPhone jouit depuis plus d’une décennie d’une réputation de haute sécurité. Et pourtant, pas plus tard qu’en juin 2021, le téléphone d’une activiste sur lequel étaient installées les dernières mises à jour, a été infecté par le logiciel espion Pegasus.

Lire

The Washington Post Le Monde Knack The Guardian Süddeutsche Zeitung

Crédit : Aaron Yoo, Licence CC BY-ND 2.0

Snowden : « Une industrie qui ne devrait pas exister »

Le quotidien britannique The Guardian a interviewé le 19 juillet le lanceur d'alerte Edward Snowden à propos des révélations du Projet Pegasus. Snowden appelle à une interdiction mondiale du commerce des vecteurs d'infection afin d'empêcher l'exploitation commerciale des vulnérabilités des téléphones mobiles.

Lire

The Guardian Knack Radio France Die Zeit Le Monde

Crédit : Mike Mozart, Licence CC BY 2.0

Journalistes – Azerbaidjan

Parmi les 250 numéros de téléphone azéris sélectionnés avec le logiciel espion Pegaus, la profession la plus visée est celle des journalistes. 59 journalistes, éditeurs et propriétaires de médias apparaissent sur la liste. L'Azerbaidjan n'était pas un client connu de NSO jusqu'à présent.

Lire

Süddeutsche Zeitung OCCRP

Des chefs d’Etat aussi sélectionnés comme cibles

Les données du Projet Pegasus inclut les numéros de téléphones de 13 chefs d'Etat et chefs de gouvernement. Parmi les personnalités politiques dont le numéro figure dans la liste figurent le président sud-africain Cyril Ramaphosa, le premier ministre pakistanais Imran Khan et le roi Mohammed VI du Maroc.

Lire

The Guardian The Washington Post OCCRP France Info Le Monde Süddeutsche Zeitung

Crédit : Paul Kagame, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Journalistes – France & Maroc

De nombreux journalistes critiques, dont certains sont aujourd'hui en prison, ont été surveillés par le Maroc. Des journalistes français travaillant pour Mediapart, le Canard Enchainé, France 2 ou France 24, ont eux aussi été ciblés par le royaume.

Lire

Le Monde Daraj Radio France Le Soir

Rahul Ghandi : l’opposition surveillée

Le leader de l’opposition indienne, Rahul Ghandi, ses conseillers et au moins cinq de ses amis ont été sélectionnés avec le logiciel espion Pegasus. La surveillance a duré pendant toute la campagne législative de 2018 et au moins jusqu’à l’été 2019, quelques semaines après sa défaite et sa démission de la tête du parti.

Lire

The Wire The Guardian Le Monde Haaretz

Crédit : Slugpost, Licence CC BY-NC-SA 2.0

L’entreprise derrière Pegasus

NSO, l'entreprise de cyber surveillance probablement la plus notoire au monde, s’est imposée depuis dix ans comme le leader de la surveillance téléphonique. Malgré des scandales à répétition depuis 2016, elle continue son ascension.

Lire

Le Monde Süddetusche Zeitung OCCRP

La fille de Rusesabagina espionnée

Carine Kanimba, la fille du militant rwandais Paul Rusesabagina, a été ciblée avec le logiciel espion Pegasus depuis janvier 2021. Carine Kanimba se bat sans relâche pour faire libérer son père depuis son enlèvement et son emprisonnement l'année denière.

Lire

Süddeutsche Zeitung Knack The Guardian Le Soir Le Monde OCCRP

Crédit : Gerald R. Ford School of Public Policy University of Michigan, Licence CC BY-ND 2.0

Macron et Michel dans le viseur du Maroc

En 2019, un numéro de téléphone du président français Emmanuel Macron a été sélectionné pour une possible infection avec le logiciel espion Pegasus. Un numéro de téléphone appartenant à Charles Michel, alors qu’il était premier ministre de la Belgique, a été également été saisi en 2019 par le client marocain de l’entreprise NSO Group.

Lire

Le Monde Knack France Info Die Zeit Haaretz Süddeutsche Zeitung Le Soir

Crédit : Jacques Paquier, Licence CC BY 2.0

Journalistes – Hongrie

Le gouvernement de Viktor Orbán utilise une nouvelle arme dans sa guerre contre les médias en Hongrie : l'un des logiciels espion les plus puissants cible des journalistes d'investigation et le cercle de l'un des derniers propriétaires de médias indépendants du pays.

Lire

Direkt36 Le Monde Süddeutsche Zeitung The Guardian The Washington Post Le Soir Die Zeit Radio France

Le rôle d’Israel

L'entreprise NSO est régulée par les autorités de contrôle des exportations en Israël. Plusieurs responsables américains et européens affirment qu'ils présument que la société fournit au moins certaines informations au gouvernement israélien sur les clients qui utilisent Pegasus et sur les informations qu'ils recueillent.

Lire

Haaretz The Washington Post The Guardian Le Monde

Crédit : Izhar Laufer, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Journalistes – Mexique

Les numéros d’au moins 25 journalistes mexicains, travaillant pour la quasi-totalité des grands médias du pays, ont été sélectionnés avec Pegasus. Parmi eux, on trouve Cecilio Pineda, un journaliste indépendant sélectionné peu de temps avant son assassinat en 2017.

Lire

Aristegui Noticias Proceso The Guardian

Crédit : Secretaría de Cultura Ciudad de México, Licence CC BY-SA 2.0

L’épineux Sahara occidental

Le Sahara occidental est revendiqué à la fois par le Maroc et par les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l'Algérie. Le sujet est un tabou et une véritable obsession pour la monarchie de Mohammed VI. Des militants, des élus et même des avocats ont été sélectionnés et ciblés par un client marocain de NSO Group.

Lire

Radio France Le Monde

Journalistes – Inde

Une trentaine de journalistes indiens ont été espionnés à différentes périodes depuis 2016 grâce à Pegasus. Parmi eux figurent des voix critiques, ceux qui sont en contact régulier avec des diplomates ou des militaires, mais aussi des journalistes locaux.

Lire

The Wire The Washington Post

Crédit : The Wire, Licence

La classe politique française ciblée par le Maroc

En France, quinze ministres du gouvernement d’Edouard Philippe ont été sélectionnés par un client marocain de NSO en 2019. Les numéros d’un grand nombre de personnalités allant de l’extrême-gauche à l’extrême droite ont également été sélectionnés.

Lire

Le Monde Radio France

Crédit : FDR - François de Rugy, Licence CC BY 2.0

Journalistes sous surveillance

Près de 200 journalistes dans le monde ont été sélectionnés pour être ciblés avec un logiciel espion. Des journalistes de 21 pays, dont des régimes autoritaires et des démocraties, apparaissent dans la liste de numéros du Projet Pegasus.

Lire

Knack Le Monde The Guardian OCCRP

Le fondateur de Telegram Pavel Durov

Pavel Durov, le fondateur de Telegram, un service de messagerie chiffré utilisé par un demi-million d'utilisateurs, a été sélectionné par un client de NSO lorsque l’homme d’affaires installait son entreprise à Dubaï. Pavel Durov est populaire auprès de ceux qui souhaitent échapper à la surveillance des gouvernements et affirme que Telegram est bien plus protecteur que ses compétiteurs.

Lire

The Guardian Le Monde

Crédit : Melies The Bunny, Licence CC BY-NC 2.0

La chaîne BeIN Sports

Nasser Al-Khelaïfi, un homme d'affaires qatari qui possède à la fois l'équipe de football parisienne PSG et la chaîne sportive BeIN Sports, a été sélectionné avec le logiciel espion Pegasus en pleine bataille diplomatique et commerciale entre l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar.

Lire

Le Monde

Crédit : PSG World ©, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Les princesses émiraties

Le numéro de téléphone de la princesse Latifa, la fille de l'émir de Dubaï Sheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, apparaît dans les données du Projet Pegasus. Cette sélection coïncide avec sa fuite spectaculaire de Dubaï. Les données comprennent également les numéros de téléphone des plus proches collaborateurs et amis de son ex-femme, Princess Haya bint al-Hussein, alors qu'elle déménageait au Royaume-Uni en 2019.

Lire

The Guardian The Washington Post Haaretz Die Zeit Süddeutsche Zeitung Le Monde The Wire Radio France Le Soir

Crédit : Tiina Jauhiainen, Licence CC BY-SA 4.0

L’entourage du dalaï-lama

Le dalaï-lama ne possède pas de smartphone mais ça ne l'a pas empêché d'être surveillé par l'intermédiaire de ses proches. En tout, près d’une vingtaine de militants, responsables politiques et religieux tibétains en exil figurent dans la liste des numéros sélectionnés par un client indien de l'entreprise NSO.

Lire

The Wire Le Monde The Guardian

Crédit : webted, Licence CC BY-NC-ND 2.0

L’affaire Rafale

En 2016, l'entreprise française Dassault vend 36 avions Rafale à l'Inde pour 7,8 milliards d’euros. Deux ans plus tard cela deviendra « l'affaire Rafale » tant les soupçons de corruption pèsent sur ce contrat. C'est à ce moment-là qu'un client indien de l'entreprise NSO sélectionne l'homme d'affaire Anil Ambani, suspecté d'être l’un des bénéficiaires du contrat.

Lire

The Wire Le Monde

Crédit : Ank Kumar, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Togo

Des activistes et des journalistes ont été sélectionnés par un client togolais de NSO sous la présidence de Faure Gnassingbé, solidement accroché au pouvoir depuis 2005. Au total, plus de 300 numéros togolais apparaissent dans la liste des cibles potentielles du logiciel espion israélien Pegasus.

Lire

Le Monde

Crédit : Présidence Togolaise, Licence CC BY 2.0

Le projet

Une fuite de données exclusive de plus de 50 000 numéros de téléphones sélectionnés pour être ciblés avec Pegasus, un logiciel espion vendu par l’entreprise israélienne NSO, montre comment cette technologie est utilisée depuis plusieurs années pour surveiller de façon systématique des journalistes, des militants des droits de l’homme, des universitaires, des syndicalistes, des diplomates, des hommes et des femmes politiques ainsi que plusieurs chefs d’État.

Les journalistes du Projet Pegasus – plus de 80 journalistes de 17 médias – coordonnés par Forbidden Stories avec le soutien technique du Security Lab d’Amnesty International – ont ainsi eu un accès exclusif aux coulisses de cette arme de surveillance vendue à de nombreux gouvernements en Asie, en Afrique, en Europe, en Amérique Latine et au Moyen-Orient.

Nos partenaires

Avec le soutien technique du Security Lab d'Amnesty International