TUTORIEL | SAFEBOX NETWORK

Vous êtes journaliste, menacé pour votre travail, et vous souhaitez protéger vos informations avec le réseau SafeBox Network ? Cette page vous guidera pas à pas.

safebox-network logo

Forbidden Stories a créé le réseau SafeBox Network pour que les journalistes menacés mettent à l’abri leurs informations sensibles, en les partageant avec notre réseau mondial de journalistes. S’ils sont empêchés de faire leur travail, Forbidden Stories poursuivra leurs enquêtes et les publiera dans le monde entier. En savoir plus sur le SafeBox Network.

ÉTAPE 1. Contactez-nous via Signal

AVANT DE COMMENCER

Avez-vous l’application de messagerie Signal ? Si ce n’est pas le cas, téléchargez-la gratuitement sur le Play Store (Android) ou sur AppStore (iOS). Avec Signal, les messages, photos, vidéos et appels sont chiffrés de bout en bout. Vous pouvez l’installer sur votre téléphone portable ainsi que sur votre ordinateur.

Important : si vous souhaitez protéger vos informations sans que votre appartenance au réseau ne soit rendue publique, ne précisez pas votre identité sur Signal. Passez directement à l'étape 2 et utilisez SecureDrop uniquement pour rester en contact avec nous.

  1. Lancez Signal. Signal logo
  2. Entrez notre numéro de téléphone : Signal logo
  3. Activez l’option « Messages éphémères » pour plus de sécurité. Vous la trouverez en cliquant sur la flèche située en haut à droite (sur ordinateur) ou bien sur le nom du contact situé en haut (si vous êtes sur mobile). Pour vérifier que l’option a bien été activée, il doit être indiqué : « Vous avez défini l’expiration des messages éphémères à [durée sélectionnée]. »
  4. screenshot  signal conversation screenshot signal disapearing messages
  5. Envoyez-nous un message à ce numéro. Présentez-vous et votre démarche. Posez-nous vos questions si vous en avez.
  6. N’envoyez pas d’informations sensibles sur Signal. Pour cela, utilisez plutôt SecureDrop qui est le moyen le plus sécurisé de communiquer avec notre équipe.

ÉTAPE 2. Sécurisez vos documents sensibles via SecureDrop

AVANT DE COMMENCER

Avez-vous le navigateur Tor sur votre ordinateur ? Installez-le ici. C’est le seul navigateur capable d’accéder à la plateforme où vous pourrez déposer vos informations. Cela ne fonctionnera pas avec Google, Firefox et les autres navigateurs. Une fois Tor installé, vous n’aurez plus à le refaire lors de vos prochaines connexions.

SecureDrop est un système de communication sécurisé et open-source. Il est développé par la Freedom of the Press Foundation.

Important : si vous souhaitez protéger vos informations sans que votre appartenance au réseau ne soit rendue publique, prenez des précautions pour préserver votre anonymat sur le web. En savoir plus. En savoir plus.

  1. Sur votre ordinateur, copiez l’adresse de notre SecureDrop, qui termine par .onion : http://forbiddenstories.securedrop.tor.onion
  2. Ouvrez le navigateur Tor. tor logo
  3. Collez l’adresse dans la barre URL. Tapez la touche Entrée sur votre clavier.
  4. Bienvenue ! Vous êtes bien arrivés sur l’interface SecureDrop de Forbidden Stories. Si la page ne s’affiche pas, c’est sûrement parce qu’elle est en train de charger. Cela peut prendre un certain temps si votre connexion internet est mauvaise. Mais cela reste généralement rapide.
  5. Cliquez sur « Commençons » sous « Premier envoi ».
  6. screenshot securedrop homepage
  7. Votre nom de code apparaît alors à l’écran. Pensez à bien mémoriser ce nom de code (vous pouvez aussi le noter et le conserver en lieu sûr). Vous en aurez besoin pour vous reconnecter à votre compte et lire les réponses de notre équipe. Lors de votre prochaine connexion, si vous ne retrouvez pas ce nom de code, pas de problème ! Vous pourrez bien sûr déposer à nouveau vos informations en cliquant sur « Première envoi », ce qui générera un nouveau nom de code.
  8. securedrop codename screenshot
  9. Vous pouvez désormais déposer vos informations ! Pour cela cliquez sur « Browse ». Deux choses importantes :
    • Un seul document peut être envoyé à la fois.
    • Ce document ne pourra pas dépasser 500 Mo (pour des raisons de sécurité).
  10. Face à ces deux limites, il y existe une technique : zipper un dossier qui contient vos fichiers. Cela permettra d’envoyer plusieurs documents à la fois plutôt que un par un. Cela permettra également de compresser les fichiers et donc d’en réduire la taille.

    En revanche, il est possible qu’un fichier unique (comme une vidéo) dépasse cette limite. Dans ce cas, faites-nous le savoir via Signal. Nous vous indiquerons un autre moyen de communication sécurisé pour nous envoyer ce fichier.

    Por otro lado, es posible que un solo archivo (como un vídeo) supere este límite. En este caso, avísanos a través de Signal. Te indicaremos otra forma segura de enviarnos el archivo.

    Comment zipper un fichier ?

    Il suffit généralement de faire un clique-droit sur un fichier ou un dossier. Puis sélectionner « Compresser », « Zip » ou un autre mot similaire (il peut varier selon votre ordinateur). Si vous ne parvenez pas à le faire, envoyez-nous un message, nous vous aiderons.

  11. Veillez à envoyer le maximum d’informations. Trois types d’éléments peuvent être déposés sur le SecureDrop :
    • Le matériel d’investigation, c’est-à-dire toutes les preuves de vos informations (documents, photos, vidéos, base de données, interviews, transcriptions, drafts d’article). Vos notes peuvent aider à contextualiser ces documents. Mettez-vous dans la peau des journalistes qui pourraient avoir à poursuivre votre travail : quelles informations sont essentielles pour les aider ?
    • Des instructions pour guider la poursuite et la publication de votre travail par le réseau SafeBox, si cela est nécessaire. Remplissez cette fiche téléchargeable et envoyez-la nous via SecureDrop.
    • Toutes preuves des menaces auxquelles vous faites face.
  12. Ne vous en faites pas si vous n’avez pas l’ensemble de ces trois éléments. Déposez sur la plateforme ce que vous avez. Les instructions sont indispensables, mais le matériel d’enquête n’est pas essentiel si vous n’avez pas d’enquête en cours (c’est-à-dire pas encore publiée). Même chose si vous n’avez pas de preuves de menaces. En revanche, n’hésitez pas à les résumer ou à expliquer pourquoi vous craignez faire l’objet de menaces.

    securedrop filedrop screenshot
  13. Ajoutez un commentaire dans le champ à droite « Rédigez un message ». Cela nous sera très utile pour comprendre ce qu’est ou ce que sont les documents que vous vous apprêtez à déposer. Profitez-en pour signer le message par votre nom.
  14. securedrop upload screenshot
  15. Cliquez sur « Envoyer ». Si votre document est lourd, cela peut prendre quelques instants. Attendez qu’un message vert s’affiche pour quitter la page.
  16. securedrop upload screenshot
  17. Forbidden Stories reçoit vos informations. Nous les conservons de manière sécurisée.
  18. Nous vous signalons s’il manque des éléments essentiels pour permettre une éventuelle poursuite de votre travail. Nous ne touchons plus à ces informations ensuite, sauf si vous êtes réduits au silence par des ennemis de la presse.
  19. Mettez à jour les informations que vous avez partagées avec le réseau SafeBox. Pensez à documenter toute nouvelle menace contre vous, à sécuriser les avancées de votre enquête ou à modifier vos instructions. Si vous nous envoyez des éléments liés à une nouvelle enquête sur laquelle vous travaillez, merci de nous le préciser.

  20. Pour tout savoir du fonctionnement du réseau SafeBox Network, lisez notre FAQ.

    Important : si vous souhaitez protéger vos informations sans que votre appartenance au réseau ne soit rendue publique, prenez des précautions pour préserver votre anonymat sur le web.

    • Rendez-vous dans un endroit proposant un réseau Wi-Fi très utilisé, comme un café dans lequel vous n’êtes jamais allé.
    • Ne vous connectez jamais à notre SecureDrop depuis votre domicile ou votre travail.
    • Assurez-vous que votre écran ne soit pas dans le champ d’une caméra de surveillance.
    • N’utilisez pas un ordinateur si vous pensez qu’il est surveillé.

ÉTAPE 3. Restons en contact via Signal

Une fois vos informations sensibles sécurisées, n’hésitez pas à nous tenir régulièrement au courant de votre situation. Indiquez-nous lorsque vous avez bien pu publier une histoire protégée.

ÉTAPE 4. Faites savoir publiquement que vous avez protégé vos informations

Le fait de partager vos informations avec le réseau international de Forbidden Stories peut dissuader ceux qui vous menacent de s’en prendre à vous. Rendez visible votre appartenance au réseau SafeBox Network, sur internet et dans l’espace public.

  1. Sur les réseaux sociaux :
    • Pensez à publier un tweet, un post ou une vidéo pour avertir que vos informations sont partagées avec le réseau international de Forbidden Stories au cas où vous êtes empêchés de terminer votre travail.
    • Vous pouvez ajouter dans votre bio cette phrase : Membre du réseau #SafeBoxNetwork @FbdnStories .
    • Vous pouvez également utiliser nos bannières dédiées au SafeBox Network. Nous vous les envoyons sur demande.
  2. Capture d’écran du compte Twitter de Gilberto Ruiz Díaz

    Capture d’écran du compte Twitter de Gilberto Ruiz Díaz, un journaliste paraguayen qui protège ses informations avec le réseau SafeBox Network et qui le fait savoir sur les réseaux sociaux (avec la bannière fournie par Forbidden Stories et en le précisant dans sa bio).

  3. Sur votre site internet :
    • Vous pouvez indiquer cela dans votre bio ou dans votre signature.
    • Nous pouvons adapter nos visuels si vous souhaitez les intégrer à la mise en page de votre site et ainsi rendre plus visible votre appartenance au réseau.
  4. Capture d’écran du compte Twitter du média de Pinsen Mora

    Capture d’écran du compte Twitter du média de Pinsen Mora, un journaliste colombien qui protège ses informations avec le réseau SafeBox Network et qui le fait savoir sur les réseaux sociaux (avec la bannière fournie par Forbidden Stories et en le précisant dans sa bio).

  5. Précisez-nous si vous souhaitez apparaître dans l’annuaire officiel qui est accessible sur notre site. C’est la seule manière de s’assurer qu’un journaliste revendiquant son appartenance au réseau SafeBox Network y appartient vraiment.
  6. Suivez Forbidden Stories sur les réseaux sociaux. Indiquez-le nous, nous pourrons vous suivre en retour avec nos comptes officiels.
  7. L’équipe de Forbidden Stories se tient à votre disposition pour toute autre idée visant à rendre visible votre appartenance au réseau SafeBox Network dans votre région. Nous pouvons en discuter ensemble.