Impact

Lorsque des journalistes sont menacés ou tués pour leur travail, c’est un signe que l’affaire qu’ils souhaitaient révéler aurait eu un impact significatif et redouté. La mission de Forbidden Stories est de porter leurs enquêtes à la connaissance du public. Le consortium a l’ambition de donner une résonance mondiale à ces informations, grâce à son réseau international de médias partenaires qui publient sur les cinq continents.

 

Projet Daphne

74 millions de personnes ont entendu parler du Projet Daphne, selon une enquête de Kantar Media. Cette collaboration consistait à reprendre le travail de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia après son assassinat. Avec ses partenaires, Forbidden Stories a réussi à amplifier le message porté par la journaliste assassinée.

Alors que ses assassins voulaient faire taire ses histoires, l’affaire a, au contraire, eu un écho bien au-delà de la petite île méditerranéenne. 120 médias, en plus des 18 titres de presse partenaires du consortium, ont également diffusé nos révélations.

 

La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l’Europe ont réagi fermement après notre publication, et ont créé une commission ad hoc pour enquêter sur le meurtre de Daphne Caruana Galizia. Le Conseil de l’Europe a nommé un rapporteur pour surveiller l’état de droit à Malte.

À Malte, des dizaines de milliers de citoyens sont descendus dans la rue pour protester contre leur gouvernement. Récemment, de hauts fonctionnaires et même le Premier ministre ont démissionné de leurs fonctions pour avoir participé ou avoir été complices du meurtre.

Manifestations à Malte après l'assassinat de la journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia.

Projet Green Blood

Cette enquête axée sur les scandales environnementaux a atteint 11 millions de lecteurs, téléspectateurs et auditeurs.

En plus des publications de nos médias partenaires, Forbidden Stories a produit une série documentaire de quatre épisodes. Celle-ci comprenait une version de 52 minutes qui a été diffusée sur la télévision publique française et a été vue par un demi-million de téléspectateurs.