Le Prix George Polk décerné à Regina Martínez et au Projet Cartel

Les enquêtes du Projet Cartel, ainsi que de la défunte journaliste de Proceso Regina Martínez - dont le travail a été poursuivi à travers cette collaboration, ont reçu le Prix Spécial des George Polk Awards 2020, a annoncé aujourd'hui l'Université de Long Island (LIU) .

Ce prix récompense la collaboration exceptionnelle de 60 journalistes issus de 25 médias* et de 18 pays, qui se sont unis durant 10 mois pour poursuivre le travail de leurs confrères mexicains assassinés.

Cette série d’enquêtes, coordonnée par Forbidden Stories et publiée simultanément dans le monde entier en décembre 2020, a mis en lumière les connexions internationales des cartels mexicains. Le projet a fait la une du Washington Post, du Guardian Weekly, du Monde et de Süddeutsche Zeitung, entre autres.

« Le Prix George Polk conforte notre conviction que la collaboration est la meilleure protection contre l’impunité », a déclaré le directeur de Forbidden Stories Laurent Richard.

Laurent Richard, directeur de Forbidden Stories.

En décernant ce prix à Regina Martínez, neuf ans après son meurtre, un message très fort est envoyé en soutien aux journalistes mexicains, qui sont quotidiennement en danger. Tuer des journalistes ne tue pas leurs enquêtes.

« Le Projet Cartel est parvenu à réunir des journalistes d’origines et de cultures de travail très différentes — cela a été le moteur de cette série d’enquêtes”, a ajouté Sandrine Rigaud, rédactrice en chef de Forbidden Stories.

L’Université de Long Island décerne les prestigieux George Polk Awards chaque année depuis 1949, récompensant « le travail courageux et influent de reporters » et privilégiant « un travail d’investigation original et qui invite à réfléchir ». Ce prix rend hommage à George Polk, un correspondant de CBS (un réseau de télévision américain), qui a été tué au cours de la guerre civile grecque en 1948.

« Les journalistes de Forbidden Stories ont interrogé des sources qui n’avaient encore jamais officiellement parlé, révélant la façon dont les autorités locales ont saboté l’enquête sur la mort de Regina Martínez et mis derrière les barreaux un bouc émissaire, sans aucune preuve — une méthode similaire à celle utilisée par le gouvernement grec à la suite de l’assassinat de George Polk », a annoncé l’Université de Long Island.

Les autres lauréats de ce Prix George Polk 2020 sont : CNN, The Atlantic, ProPublica, The Washington Post, STAT, le San Francisco Chronicle, le California Sunday Magazine, The New Yorker, le Star Tribune, VICE, BuzzFeed News, High Country News et The New York Times.

Le président du conseil d’administration de l’Université de Long Island Eric Krasnoff a déclaré que « ces enquêtes honnêtes et indépendantes sont notre meilleur espoir pour entretenir une société démocratique équitable. »

 

*Les 25 médias partenaires du Projet Cartel :

The Washington Post, Le Monde, France TV, Radio France, The Star, The Guardian, Proceso, OCCRP, Le Soir, Knack, South China Morning Post, Süddeutsche Zeitung, WDR, NDR, Die Zeit, Lede, Haaretz/ TheMarker, IRPI, Daraj, Proceso, El Pais, Prensa, Expresso, Radio Télévision Suisse, SVT, De Volkskrant.

Toutes les enquêtes du Projet Cartel

 

Grâce à votre soutien,
nous pourrons continuer davantage d'enquêtes.

Forbidden Stories est un projet à but non-lucratif qui dépend du soutien financier d’organismes philanthropiques, ainsi que des dons du public.

Faites un don

Ils nous soutiennent

Can Dündar

Ancien rédacteur en chef du journal turc Cumhuriyet

« C’est un message clair envoyé aux gouvernements oppressifs : si vous touchez à un journaliste quelque part dans le monde, d’autres sont prêts à soutenir et à suivre leurs histoires. »


Khadija Ismayilova

Journaliste d’investigation azérie

« Ce que vous proposez, c’est de créer une rédaction pour les journalistes privés de leur liberté d’informer. Vous allez recevoir des histoires incroyables. »

Marina Walker

Executive editor au Pulitzer Center

« En travaillant main dans la main, les journalistes peuvent faire reculer la censure. Nous sommes fiers de supporter Freedom Voices Network. »

Global Investigative Journalism Network

Forbidden Stories est membre du Global Investigative Journalism Network.

GIJN est la plus importante association internationale de médias d’investigation, avec 187 membres dans 78 pays.

Fabrice Arfi

Responsable du service Enquêtes à Mediapart

« Le plus beau des projets d’investigation journalistique solidaire contre la censure. »

Bastian Obermayer

Lauréat 2017 du prix Pulitzer

« Même si Forbidden Stories ne sauvait que quelques-unes des enquêtes qui tombent dans les limbes à chaque fois qu’un journaliste est emprisonné ou tué, ce serait déjà une victoire énorme pour les citoyens. »

Will Potter

Journaliste, écrivain et défenseur des droits civiques

« Un projet inspirant et innovant. »

ILS PARLENT DE NOUS