Sur chaque continent, l’industrie minière cherche à cacher ses secrets

Sur tous les continents, les journalistes connaissent des difficultés en enquêtant sur les questions environnementales. Depuis 2009, au moins 13 journalistes ont été tués après avoir travaillé sur des sujets liés à l’environnement, selon le Committee to Protect Journalists. Le total pourrait même atteindre 29 cas, CPJ enquête toujours sur 16 autres décès.

Certains journalistes ont été forcés de fermer leur journal. Beaucoup, constamment menacés, ne peuvent tout simplement plus travailler. Un secteur est particulièrement dangereux pour les journalistes : l’industrie minière. Avec le projet Green Blood, 40 journalistes locaux et internationaux ont décidé de poursuivre le travail de journalistes menacés et d’enquêter sur l’une des industries les plus opaques et les plus destructrices dans le monde.

Grâce à cette collaboration unique publiée par trente médias partenaires, nous avons enquêté sur plusieurs géants du secteur minier. Des multinationales qui exploitent des ressources extrêmement prisées : l’or, le nickel ou le sable. Pendant huit mois, nous avons rassemblé des documents, recueilli des témoignages et effectué des prélèvements scientifiques, qui révèlent de nombreuses atteintes environnementales et cas de violations des droits humains. Nous avons partagé nos compétences et nos connaissances pour remonter les chaîne d’approvisionnement depuis la mine jusqu’à nos produits du quotidien.

En publiant le projet Green Blood dans le monde entier au même moment, nous envoyons une fois de plus un signal fort aux ennemis de la liberté de la presse: “Vous avez arrêté le messager, mais vous n’arrêterez pas le message.”

Green Blood

Sur tous les continents, les journalistes connaissent des difficultés lorsqu’ils enquêtent sur les questions environnementales. Depuis 2009, au moins 13 journalistes ont été tués après avoir travaillé sur des sujets liés à l’environnement, selon le Committee to Protect Journalists. Le total pourrait même atteindre 29 cas, CPJ enquête toujours sur 16 autres décès.

Read

L'équipe Forbidden Stories

Rédacteur en chef : Laurent Richard

Coordinateur du projet : Jules Giraudat

Journalistes : Arthur Bouvart, Marion Guégan, Cécile Schilis-Gallego

Enquêtrices : Paloma Dupont de Dinechin, Audrey Travère

Editrice (articles Forbidden Stories) : Martha M. Hamilton

Video trailer :
Réalisateur : Alexis Marant
Monteur : Matthieu Lère
Graphistes : Ludovic Gaillard, Mathieu Faure

Enquêteurs Open source : Bart Libaut, Youri van der Weide

Production : Aurelien Baslé, Camille Gruson, Daphné Haussely, Constance Juilliard

Création visuelle du projet : Paul-Emile Raymond et Adrien Mancel pour Wunderman Thompson

Grâce à votre soutien,
nous pourrons continuer davantage d'enquêtes.

Forbidden Stories est un projet à but non-lucratif qui dépend du soutien financier d’organismes philanthropiques, ainsi que des dons du public.

Faites un don

Ils nous soutiennent

Can Dündar

Ancien rédacteur en chef du journal turc Cumhuriyet

« C’est un message clair envoyé aux gouvernements oppressifs : si vous touchez à un journaliste quelque part dans le monde, d’autres sont prêts à soutenir et à suivre leurs histoires. »


Khadija Ismayilova

Journaliste d’investigation azérie

« Ce que vous proposez, c’est de créer une rédaction pour les journalistes privés de leur liberté d’informer. Vous allez recevoir des histoires incroyables. »

Marina Walker

Directrice adjointe du Consortium international pour le journalisme d’investigation (ICIJ)

« En travaillant main dans la main, les journalistes peuvent faire reculer la censure. Nous sommes fiers de supporter Freedom Voices Network. »

Bastian Obermayer

Lauréat 2017 du prix Pulitzer

« Même si Forbidden Stories ne sauvait que quelques-unes des enquêtes qui tombent dans les limbes à chaque fois qu’un journaliste est emprisonné ou tué, ce serait déjà une victoire énorme pour les citoyens. »

Fabrice Arfi

Responsable du service Enquêtes à Mediapart

« Le plus beau des projets d’investigation journalistique solidaire contre la censure. »

Will Potter

Journaliste, écrivain et défenseur des droits civiques

« Un projet inspirant et innovant. »

ILS PARLENT DE NOUS